CROQU-NOTES
CN_Renaissance_Frolois.jpg

Sardaigne 2018

L’idée germait depuis quelques temps déjà : et si nous allions à la découverte de la Sardaigne natale de Joséphine, notre amie soprane ?

Une année de préparation par une commission voyage composée, pour l’occasion, de 13 choristes volontaires. Quel choix : avion ou bateau ? Quel parcours ? rechercher des lieux de concerts ... etc

01 Josephine notre guide

Finalement, la date est arrêtée ; ce sera du mercredi 25 avril au vendredi 4 mai 2018 et c’est décidé : nous irons en car jusque Gêne, notre port d’embarquement, pour nous rendre par bateau à Porto Torrès au Nord-Ouest de la Sardaigne.

02 nuraghe Santu AntineLa commission s’organise ; une fois le circuit défini, chaque journée est préparée par un binôme différent. Joséphine se charge de faire le lien avec les hôteliers et restaurateurs. Infatigable Joséphine ! L’œil à tout, rude négociatrice, fière et heureuse de nous ouvrir les portes de sa chère Sardaigne !

Dépaysement assuré dès le 1er jour… Après avoir déambulé dans les rues d’Alghero, découverte du nuraghe Santu Antine dans la plaine Cabu Abbas. Tour de l’âge du bronze en forme de cône tronqué qui servait de refuge et de forteresse, le nuraghe un édifice mégalithique propre à la Sardaigne.

Le lendemain, château médiéval et cathédrale Saint Antoine de Castelsardo, beau village de ruelles étroites et maisons aux pierres apparentes, visite d’un centre artisanal de travail du liège et le soir … notre premier concert à la cathédrale San Pietro.

03 cathedrale Saint Antoine de Castelsardo

Jour 3, pas le temps de s’endormir, visite libre de Tempio Pausania, charmante ville célèbre pour sa production de granit, pour son eau minérale aux vertus curatives et pour ses produits en liège. Au centre de Tempio, un magasin de luxe présente des modèles de vêtements uniques de haute couture en liège, du jamais vu jusqu’à présent ! Le soir concert à Siniscola suivi d’un apéritif dinatoire offert par la chorale sarde.

Dimanche, visite du village de Posada et d’un atelier de céramique, artisanat de vieille tradition sarde. Le déjeuner chez David, auberge à la campagne où nous sommes reçus comme des princes, avec musique traditionnelle et quelques pas de danse. Hélas, pas le temps de s’attarder car ce soir nous donnons notre troisième concert, à Santa Lucia. Ce concert nous restera longtemps en mémoire : église comble, portes ouvertes avec vue sur la mer, très belles voix sardes de la chorale d’accueil, apéritif dînatoire après concert comme à chaque fois généreux/ très généreux, partage de chants durant cette troisième mi-temps et des projets « oui, nous nous reverrons, pourquoi pas à l’occasion du festival de chant choral de Nancy ». Nous nous séparons tard dans la nuit sur un doux « Tecce voda tecce », sardes et nancéens unis en cercle sur la place du village.

06 repetition chez Josephine07 avant le concert Santa Lucia08 Concert Santa Lucia    

09 carriere de marbreEt le périple se poursuit. Visite des grottes Del Bue Marino accessibles en bateau uniquement, découverte d’une carrière de marbre et du travail de la pierre, visites du patrimoine d’édifices religieux, plaisir de se promener sur les plages de sable fin, de se baigner même pour les plus courageux, visite du musée des costumes et traditions populaires sardes, flânerie dans les rues d’Orgosolo la contestataire et ses fresques murales à consonance politique ou humanitaire, razzia dans une fromagerie à Siniscola, petit tour à Porto Cervo station huppée de la Costa Smeralda ( la côte d’Émeraude).

10 pompia agrume sardeNous sommes déjà au jeudi 3 mai ? Déjà arrivés à Olbia, port de notre embarquement pour Gênes ?

Mais je n’ai pas encore eu le temps de raconter la richesse du patrimoine historique, la découverte des nèfles sardes, de la pompia (fruit spécifique local de la famille des agrumes), le petit détour chez Joséphine avec vue sur la mer, l’accueil et la chaleur des sardes, la gourmandise et la générosité de leur cuisine, la beauté des paysages, de la nature préservée et fleurie en cette saison de l’année … J’allais même oublier que nous avons essuyé quelques jours de pluie torrentielle, le soleil étant de toute façon dans les cœurs et les rencontres.

11 parapluies dOrgosoloSur le bateau du retour, des parties de tarot endiablées. Maurice ne s’en laisse pas conter et il sait parfaitement compter atouts, plis et cartes en main… redoutable joueur et précieux conseilleur.

 

Merci Joséphine de nous avoir fait découvrir ton pays natal.

La beauté et le dépaysement de ce voyage nous laisse des étoiles dans les yeux et des idées de prochaine aventure … dans 2-3 ans, pourquoi pas ?

Evelyne

 


Mur d'images, parfois drôles, parfois insolites...

 

album 01album 02album 03album 04 Josephinealbum 05album 06album 07album 08album 09album 10album 11album 12album 13album 14album 15album 16album 17album 18album 19album 20